Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’écologie industrielle et territoriale : une nouvelle logique d’organisation des acteurs et de mobilisation des territoires ?

Résumé : Les derniers travaux menés dans le cadre du projet EITANS, financé par l’ADEME (programme Déchet et Société, 2010-2013) nous permettent de confirmer l’hypothèse selon laquelle les principaux éléments incitant ou bloquant la mise en œuvre de l’EIT sont dépendants de facteurs socio-économiques, humains et organisationnels et qu’il est nécessaire de spatialiser les approches. Au travers de l’analyse de trois cas d’études en France, il a été démontré que les démarches d’EIT sont le résultat d’une dynamique tributaire des éléments de contexte des territoires, à la fois institutionnels, historiques et organisationnels. En effet la connaissance mutuelle des acteurs au travers d’arènes institutionnalisées ou informelles, la confiance qui a pu émerger lors de projets élaborés collectivement, la recherche au niveau d’un territoire d’une identité marquée comme facteur d’originalité et de compétitivité, sont des bases potentielles pour construire des projets partagés dans lequel l’EIT est un moyen d’accéder à une certaine durabilité.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-utt.archives-ouvertes.fr/hal-02524012
Contributor : Jean-Baptiste Vu Van <>
Submitted on : Monday, March 30, 2020 - 8:55:23 AM
Last modification on : Wednesday, May 20, 2020 - 11:36:03 AM

Identifiers

Collections

HETIC | UTT | CNRS

Citation

Julie Gobert, Sabrina Brullot. L’écologie industrielle et territoriale : une nouvelle logique d’organisation des acteurs et de mobilisation des territoires ?. Lucrările Seminarului Geografic "Dimitrie Cantemir", 2015, 38 (1), pp.39-54. ⟨10.15551/lsgdc.v38i0.03⟩. ⟨hal-02524012⟩

Share

Metrics

Record views

15