Syntactic and Prosodic Forms of First Names in Institutional Interaction Involving Multiple Participants - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Argumentation et Analyse du Discours Year : 2013

Syntactic and Prosodic Forms of First Names in Institutional Interaction Involving Multiple Participants

(1) , (2)
1
2

Abstract

This paper examines one aspect of turn-taking organization in institutional interactions: the use of first names and their prosodic marking for next-speaker selection. Institutional interaction is characterized by asymmetrical rights to talk and pre-allocation of action. This involves the restriction of one party to asking questions and the other to responding to them. The analysis focuses on two of these multiparty formal situations: co-present classroom participants and live interactive television broadcast with remote participants. In each context, turn allocation is determined by one party: the teacher or TV host. After asking a question as a sequence-initiating action, the teacher or host designates the next speaker by name. The use of first names is situatedly examined in terms of turn-taking organization and prosodic characteristics. The study examines how the prosodic marking is context-sensitive: do the participants have visual access to each other’s actions and how is a name used to attract attention? This paper analyses the formation and maintaining of a mutual orientation towards a single conversational action: selecting and giving the floor to a co-participant of the conversation in an institutional framework. These detailed descriptions of the sequential order are based on ethnomethodologically-informed conversation analysis. The objective is to compare four “single cases”, preserving the specificities and “whatness” of each excerpt.
Cet article traite un aspect de l’organisation de l’allocation des tours de parole dans l’interaction institutionnelle : l’emploi des prénoms et leur démarcation prosodique dans la sélection du locuteur suivant. L’interaction institutionnelle se caractérise par des droits asymétriques à prendre la parole ainsi que par la préallocation de l’action. Cela implique la restriction d’une partie à poser des questions et de l’autre à y répondre. Les analyses se centrent sur deux types de situations formelles multipartites : une situation de salle de classe en coprésence et une émission télévisée interactive en direct avec des participants à distance. Dans chaque contexte, l’allocation des tours est déterminée par une partie : l’enseignant ou l’animateur de l’émission télévisée, qui, après avoir posé une question, désigne le locuteur suivant par son prénom. L’emploi des prénoms est examiné ici d’une manière locale en termes d’organisation des tours et d’attention mutuelle vers la sélection du prochain locuteur : comment la démarcation prosodique est-elle sensible au contexte pour ce qui est de l’accès visuel et de quelle façon le prénom est-il employé pour attirer l’attention ? Les descriptions détaillées de l’ordre séquentiel sont basées sur l’analyse conversationnelle d’inspiration ethnométhodologique. L’objectif consiste à comparer quatre cas précis, tout en préservant les traits spécifiques de chaque extrait et l’essentiel de la situation.

Dates and versions

hal-02363004 , version 1 (14-11-2019)

Identifiers

Cite

Dimitri Voilmy, Mari Wiklund. Syntactic and Prosodic Forms of First Names in Institutional Interaction Involving Multiple Participants. Argumentation et Analyse du Discours, 2013, 13, ⟨10.4000/discours.8869⟩. ⟨hal-02363004⟩
28 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More